Anne-Marie

J’ai grandi près des bois, mon refuge le plus précieux. 

J’ai toujours communiqué avec les arbres qui sont pour moi de grands enseignants. Enfant, j’ai également appris instinctivement à dialoguer avec les éléments, le vent et les animaux de la forêt.

La médiumnité avec les défunts remonte elle aussi à l’enfance. 

Alors que j’avais un an, j’ai perdu mon frère âgé de 11 ans. Depuis, il m’arrive d’avoir des échanges avec d’autres défunts et de répondre à certaines de leurs requêtes. 

Petite fille de sourciers et de magnétiseuse, j’ai pris conscience de mon magnétisme à l’âge adulte, à force de faire « buguer » des circuits électriques d'appareils diverses.

Puis je me suis initiée au reiki il y a 10 ans, et j’ai commencé à prodiguer des soins énergétiques à mes enfants, mon mari, nos animaux, les animaux d’amis, des plantes parfois. Et finalement, j'ai pu constaté qu’en me mettant dans un certain état de conscience, je pouvais aussi réparer les appareils... 

Un jour de balade j'ai rencontré un couple de personnes âgées dont le mari avait fait un malaise. Il ne respirait plus et n'avait plus de pouls. Son corps devenait froid. Les pompiers tardant à arriver, je me suis appliquée à lui faire un soin. Le souffle est revenu brusquement. Quelques instants après, le monsieur ouvrait ses beaux yeux bleus et me demandait, sourire aux lèvres, qui j’étais.  Ce jour-là, j'ai compris que le soin était une de mes missions de vie.